Gateway Keyvisual

Apprendre à connaître une profession

Schnuppern in einer Bäckerei und Apotheke

Le 26 janvier 2015, je suis allée faire un stage d’observation dans une pharmacie. Du 27 janvier au 31 janvier, j’en ai fait un autre dans une boulangerie-confiserie. Les deux m’ont beaucoup plu et c’était très passionnant car c’était la première fois que j’allais observer une profession lors d’un stage découverte. Au début, ça me faisait vraiment bizarre de ne plus voir chaque jour la classe avec laquelle on a l’habitude de passer nos journées, d’avoir des horaires différents ainsi que des tâches différentes.

J’ai aussi remarqué que mon quotidien me manquait, mes copains de classe aussi : j’avais moins de temps pour les voir, c’est vraiment ce que j’ai ressenti durant cette semaine. Les tâches sont beaucoup plus exigeantes qu’à l’école mais aussi plus drôles :-). Quand tu apprends à connaître une profession, tu es tellement excité que les horaires plus conséquents et les autres choses, tu ne les remarques même pas.

Je trouve vraiment cool qu’on ait la possibilité de pouvoir s’intéresser et observer les professions qui nous attirent, d’aller voir un peu n’importe où comment ça se passe. Cette semaine découverte m’a beaucoup plu. A la maison, ça me plaisait déjà de faire des desserts, des cupcakes et d’autres choses. À la boulangerie-pâtisserie, je pouvais le faire également mais j’ai aussi appris à faire du pain et différentes sortes de croissants.

Une fois, j’ai dû me lever pour être sur place à 2 :30 ! Ça m’a pris beaucoup d’énergie. Le plus tard que j’ai pu y aller, c’était 8 :30. C’est pas très bien car il faut se lever très tôt et aller directement travailler. En plus, je suis dépendante de mes parents et comme il n’y a pas de bus à ces heures, mon père devait m’amener et me rechercher dans la nuit ou très tôt le matin.

J’ai également eu beaucoup de plaisir à la pharmacie, c’était très différent de la boulangerie-pâtisserie car j’avais d’autres horaires : de 8 :15 à 12 :00 puis de 14 :00 à 17 :00. La plupart des gens travaillent durant cette période alors qu’à la boulangerie, je travaillais de 2 :30 à 13 :00 puis j’avais congé et ceux de ma classe n’avaient pas forcément du temps libre en même temps que moi.

Ce qui m’a le plus fasciné à la boulangerie-pâtisserie, c’est que ces gens maîtrisent très vite les choses, ils savent exactement, lorsqu’ils ont fini un travail, quelle sera la prochaine tâche à effectuer, ce qu’ils doivent préparer le jour-même pour les magasins ou encore ce qui va arriver dans les congélateurs pour les jours suivants.

Ce qui m’a fasciné à la pharmacie, c’est qu’en tant que client, on a l’impression que ça paraît facile de travailler dans une pharmacie. Mais ça ne l’est pas. Il faut contrôler que chaque produit est là, l’insérer dans l’ordinateur et puis coller l’étiquette sans se tromper de médicament. Et ce deux fois par jour. Ensuite, il faut les ranger dans les bonnes catégories, par exemple produits pour bébé, crème pour mains/pieds, produits de plantes et encore plein d’autres catégories.

Dans l’ensemble, cette semaine d’observation, malgré les deux professions très différentes, m’a beaucoup apportée. Au début, ça faisait un peu bizarre de se dire que c’est peut-être cette profession que l’on va faire toute sa vie et ne plus jamais aller à l’école sauf pour les quelques jours pendant que l’on est encore en apprentissage mais sinon, j’ai beaucoup aimé cette semaine. Ça me ferait très plaisir si je devais exercer une de ces deux professions dans mon futur :-).

Quelles sont tes expériences lors de tes stages « découverte » ? Je me réjouis déjà de ta réponse…

Céline

Retour