Gateway Keyvisual

Professions A-Z

Opérateur/-trice en horlogerie AFP

emboîter, réguler, mesurer, contrôler, ajuster

Opérateur/-trice en horlogerie AFP

Description

Les opérateurs et opératrices en horlogerie travaillent dans des entreprises de production horlogère, dans le montage ou le service de montres et d'horloges mécaniques et électroniques. Ils assemblent le cadran et les aiguilles et montent le bracelet au boîtier.

A l'aide de techniques d'usinage manuelles et mécaniques, les opérateurs et opératrices en horlogerie apprennent à faire des outils simples. Ils évaluent la fonctionnalité, la qualité et l'apparence des composants conformément aux normes, ils comprennent les fonctionnements de base des horloges et savent distinguer les différentes propriétés des matériaux utilisés.

Les opérateurs et opératrices en horlogerie en domaine spécifique de l'«assemblage» disposent de connaissances approfondies des composants de la montre, tels que les aiguilles, la couronne, etc., qu'ils assemblent à l'horloge avec soin. Ils sont également en mesure de traiter les surfaces avec habileté professionnelle et de réaliser un test d’étanchéité.

Les opérateurs et opératrices en domaine spécifique du «réglage» sont aptes à mettre en marche une horlogerie et d'appliquer la procédure d'équilibrage dynamique. Ils effectuent les corrections nécessaires à l'échappement (qui met en mouvement le rouage de l'horloge) et comprennent le fonctionnement de l'échappement à ancre suisse.

Les opérateurs et opératrices en domaine spécifique de l'«habillage horloger» s'occupent principalement du prémontage des bracelets et des boîtes. Ils assemblent les composants, emboîtent le mouvement d’horlogerie, ajustent le bracelet et polissent le chronomètre à la fin.

Quoi et pourquoi?

  • Afin que nous sachions toujours l'heure exacte, l'opérateur en horlogerie participe à la production des montres les plus modernes.
  • Afin d’assurer le bon déroulement de la production en série des montres, l'opératrice en horlogerie contrôle et programme les machines et surveille la production.
  • Afin que la montre prenne sa forme ultérieure, l’opérateur en horlogerie l'assemble en installant des mouvements dans le boîtier de la montre, en insérant des aiguilles et des cadrans ou des affichages numériques et en ajustant les bracelets.
  • Afin de s'assurer que la montre fonctionnera parfaitement par la suite, l’opératrice en horlogerie en domaine spécifique du réglage met en marche la montre et utilise divers appareils de mesure pour vérifier si elle fonctionne correctement.

Les faits

Admission
Scolarité obligatoire achevée.
Formation
Formation de base de 2 ans au sein d'une société horlogère. Il existe trois domaines spécifiques: assemblage, réglage, habillage horloger.

Ceux qui obtiennent de bons résultats peuvent ensuite entrer en deuxième année d’apprentissage d’horloger/-ère de production CFC. Les activités sont similaires, mais le métier est plus exigeant et le matériel scolaire plus difficile. La responsabilité est également plus grande.
Les aspects positifs
Pour les opérateurs et opératrices en horlogerie, tout se tourne autour du temps - ou plus précisément, du chronométrage. Ils sont chargé(e)s de veiller à ce que tout fonctionne correctement. La profession combine des traditions artisanales séculaires avec les dernières technologies de pointe et offre une variété de tâches.
Les aspects négatifs
En tant qu'opérateur et opératrice en horlogerie on doit toujours être extrêmement concentré/e lorsque on produit, répare, vérifie et entretien des montres. Si on ne travaille pas avec précision, on risque que plus tard, la montre ne fonctionne pas correctement.
Le travail au quotidien
Les opérateurs et opératrices en horlogerie passent la plus grande partie de leur formation dans l'atelier. Ils échangent les piles, attachent les bracelets et nettoient les boîtiers. Après leur formation, ils disposent de nombreuses possibilités d'emploi, par exemple dans des ateliers de réparation et de service, dans le commerce de détail ou dans la production industrielle.

TOP 10 requis

très important
très important
indispensable
important
important
très important
indispensable
indispensable
indispensable
important

Plans de carrière: Opérateur/-trice en horlogerie AFP

Cours de formation continue proposés par l’Union Patronale Suisse, l’industrie horlogère et des écoles professionnelles de l'industrie horlogère.

Bachelor of Science HES en microtechniques ou en Industrial Design Engineering

Technicien/ne ES en microtechnique ou en restauration-complication horlogères, technicien/ne ES en processus d’entreprise (diplôme fédéral)

Maître/sse horloger/-ère DF (diplôme fédéral)

Agent/e de processus BF (brevet fédéral)

Horloger/-ère de production CFC (accès en 2ème année de formation)

Opérateur/-trice en horlogerie AFP

Scolarité obligatoire achevée