Description obsolète.
Interprète BF

Brevet fédéral

Spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle BF

écouter, transmettre, interpréter, informer, traduire, accompagner

Spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle BF
Télécharger le portrait professionnel complet

Que fait un/une spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle BF ?

La plupart du temps, il s'agit de servir d'intermédiaire entre des personnes immigrées et des autorités ou des services spécialisés, pour lesquels une traduction orale précise est nécessaire. Dans de telles situations, mais aussi pour l'interprétation dans les domaines de la formation, de la santé, du social et de la justice, les connaissances linguistiques et le talent des spécialistes en interprétariat communautaire et médiation interculturelle sont sollicités.

Ils maîtrisent au moins une langue étrangère et connaissent - selon le groupe de migrants - les modes de vie, les institutions et le contexte culturel des pays d'origine. En règle générale, ils interprètent dans un groupe de discussion de trois parties (situation de trialogue) avec un nombre différent de participants. Ils permettent ainsi le dialogue entre les différents services spécialisés et les immigrés. Grâce aux techniques d'interprétation courantes, ils assurent une médiation sur place ou par téléphone et aident les personnes immigrées qui ne maîtrisent pas nos langues nationales à s'orienter dans le système suisse, les institutions, la société, le domaine de la formation et le domaine social. Ils facilitent ainsi leur intégration et contribuent à ce que le fonctionnement des structures sociales reste fluide.

Quoi et pourquoi?

  • Afin qu'un jeune homme immigré qui ne parle qu'albanais puisse décrire sans ambiguïté ses troubles lors d'une visite chez le médecin, le spécialiste de l'interprétation interculturelle l'y accompagne.
  • Afin d'éviter que des données confidentielles ne soient divulguées lors d'une affaire judiciaire concernant un demandeur d'asile sans papiers d'identité, la spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle respecte le secret professionnel.
  • Afin qu'une famille de migrants avec un permis d'établissement sache quelles sont les étapes pour la scolarisation des enfants, le spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle les leur traduit.
  • Afin d'éviter qu'une situation de trialogue houleuse entre des membres des autorités et un groupe de migrants ne dérape, la spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle s'en tient aux principes déontologiques de la profession.

Les faits

Admission
En passent l'examen:

a) Formation professionnel avec CFC ou titre équivalent et preuve de la langue officielle locale (allemand, niveau C1);

b) certificat INTERPRET (module 1 et 2, preuve de la langue d'interprétariat et au moins 50 heures de pratique pertinente);

c) au moins 500 heures d'expérience professionnelle dans l'interprétariat communautaire et la médiation interculturelle;

d) les certificats de module ou des attestations d’équivalence et;

e) au moins 26 heures de réflexion sur la pratique au sein d'un groupe, dont au moins 18 heures de supervision, ainsi qu'au moins 26 heures de formation continue en rapport avec la profession.
Formation
2–2½ ans de cours modulaires en cours d'emploi.

Remarque: les frais de cours sont partiellement couverts par la Confédération. Toutes personnes ayant suivi un cours préparatoire aux examens professionnels peuvent adresser à la Confédération une demande de subvention pour le remboursement de 50% des frais des cours (9'500.– maximum) et pour le remboursement de la contribution supplémentaire de 4'000.– (réservé aux entreprises membres) du fond de formation continue.
Les aspects positifs
Il est préférable de maîtriser plusieurs langues ou des langues moins courantes en Suisse. On n'est pas seulement en mesure de servir d'intermédiaire entre les différentes parties, mais on rend l'échange possible. On aide ainsi les gens, ce qui est toujours gratifiant et génère souvent de la gratitude.
Les aspects négatifs
Lorsque l'interprétation concerne des réfugiés dont la demande a été rejetée, mais qui se retrouvent dans une situation difficile s'ils sont expulsés, il est difficile d'annoncer de telles décisions.
Bon à savoir
Les spécialistes ne connaissent pas seulement le système éducatif, sanitaire et social suisse, mais aussi les formes de société et les cultures étrangères au sein desquelles ils mettent leurs connaissances linguistiques à disposition. Bien qu'ils travaillent généralement à temps partiel, leur activité prend de plus en plus d'importance.

TOP 10 requis

indispensable
très important
indispensable
indispensable
très important
indispensable
important
important
très important
important

Plans de carrière: Spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle BF

Assistant/e social/e HES, éducateur/-trice social/e HES, interprète en langue des signes HES (Bachelor)

Educateur/-trice social/e ES (diplôme fédéral)

Spécialiste en interprétariat communautaire et médiation interculturelle BF

Formation professionnelle initiale avec CFC ou titre équivalent (voir admission)

Télécharger le portrait professionnel complet
Description obsolète.
Interprète BF