Gateway Keyvisual

Spécialisation

Vacher/-ère

garder, soigner, traire, contrôler, produire, transporter

Vacher/-ère
Télécharger le portrait professionnel complet

Que fait un/une vacher/-ère ?

Les vachers et vachères sont des bergers qui gardent le bétail d'autres agriculteurs ou qui travaillent pour une coopérative sur un alpage pendant l'été. Ils fabriquent également du fromage et du beurre.

Les vachers et vachères sont chargés de veiller à ce que les bovins, les moutons ou le petit bétail sur un alpage survivent bien à l'été. Pour ce faire, ils entretiennent les pâturages, contrôlent la santé des animaux et surveillent attentivement le troupeau. Deux fois par jour, ils traient et produisent du fromage, du beurre et d'autres produits laitiers, à moins que le lait ne soit transporté dans la vallée. Pour cela, ils ont besoin de solides connaissances.

L'exploitation d'alpages en haute montagne (Alpes) n'est possible que pendant les mois d'été, le plus souvent de juillet à septembre. Les cabanes de bergers et les alpages situés à basse altitude sont appelés mayens, car ils peuvent souvent être utilisés dès le mois de mai, avant que le bétail ne puisse être conduit dans les régions plus élevées lors de la montée à l'alpage.

Quoi et pourquoi?

  • Afin que tout se passe bien lorsque les animaux arrivent à l'alpage, le vacher s'y trouve à l'avance pour tout mettre en place, car une fois les animaux là, le quotidien est dicté par les besoins du troupeau et la transformation du lait.
  • Afin d'assurer une protection optimale du troupeau, la vachère débarrasse les pâturages des pierres, des mauvaises herbes, des buissons et vérifie régulièrement la présence de loups.
  • Afin d'assurer une traite efficace et rapide, le vacher utilise si possible des installations techniques telles que des machines à traire pour faciliter le travail.
  • Afin d'être sûre de toujours avoir une vue d'ensemble de ses produits, la vachère tient un registre des rendements laitiers des vaches et des produits fabriqués et consigne par écrit l'ensemble du processus de production.

Les faits

Admission
a) une année d'apprentissage sur une exploitation pratiquant l'économie alpestre, dans une école de paysannes ou d'agriculteurs ou;

b) pratique agricole dans une exploitation de montagne ou une exploitation laitière ou;

c) expérience pratique dans l'économie alpine en tant que berger/-ère ou aide-berger/-ère.
Formation
Il n'existe pas de formation réglementée au niveau fédéral. Les possibilités sont les suivantes:

a) année de stage dans une exploitation active dans l'économie alpestre;

b) cours en hiver dans une école professionnelle d'agriculture;

c) pratique agricole dans une exploitation de montagne ou une exploitation laitière;

d) pratique dans l'économie alpine en tant que berger/-ère ou aide-berger/ère.
Les aspects positifs
La vie quotidienne dans les alpages donne aux vachers et vachères la satisfaction de vivre directement le succès de leur travail. Le travail, les loisirs et l'habitat forment une unité. Leur vie est proche de la nature.
Les aspects négatifs
La vie quotidienne dans les Alpes est longue et assez dure. Elle commence souvent à cinq heures du matin et dure jusqu'à 14 heures par jour, sept jours par semaine. Les changements météorologiques ou les événements imprévus peuvent provoquer des situations de stress supplémentaires qui doivent être maîtrisées de manière autonome.
Bon à savoir
Le salaire dépend en partie du rendement et est parfois aussi payé en nature. Le vacher est autorisé à conserver une partie du fromage de montagne produit sur l'alpage, pour le consommer lui-même ou pour le vendre. Le salaire ne suffit pas à couvrir les frais de subsistance annuels. Il est donc important de trouver un autre emploi en hiver (p. ex. dans les exploitations laitières, le tourisme d'hiver, la sylviculture ou l'agriculture, etc.).

TOP 10 requis

important
important
très important
indispensable
indispensable
indispensable
très important
indispensable
important
très important

Plans de carrière: Vacher/-ère

Cours sur la valorisation du lait issu des pâturages.

Propriétaire d'alpage (droits d'alpage)

Vacher/-ère

Expérience alpestre ou agricole (voir admission)

Télécharger le portrait professionnel complet