Gateway Keyvisual

Professions A-Z

Diplôme fédéral d'une école supérieure

Contrôleur/-euse de la circulation aérienne ES

surveiller, organiser, contrôler, communiquer

Contrôleur/-euse de la circulation aérienne ES
Télécharger le portrait professionnel complet

Description

L'espace aérien contrôlé par skyguide est le plus complexe d’Europe. Avec plus de deux millions de vols par an, elle connaît une forte densité de trafic. Les nombreux aéroports intercontinentaux autour de la Suisse entraînent un trafic d’intersection très complexe avec des vols en montée, en descente et des survols dans un espace très restreint.

Les contrôleurs et contrôleuses de la circulation aérienne sont chargés de veiller à ce que le trafic aérien soit géré de manière sûre, économique et écologique. 24 heures sur 24, 365 jours par an, ils surveillent tous les avions circulant dans l’espace aérien attribué. Ils communiquent avec les pilotes et leurs collègues de leur équipe et des secteurs voisins. Le radar est leur œil, la radio leur moyen de communication. Les contrôleurs et contrôleuses de la circulation aérienne connaissent la trajectoire, la vitesse, l’altitude et les performances de chaque avion et assurent sa distance de sécurité en indiquant aux pilotes des corrections de trajectoire. La distance minimale entre les avions est de 1000 pieds (environ 300 m) verticalement et de 5 miles nautiques (environ 9 km) horizontalement dans toutes les directions.

Il existe trois spécialisations pour les contrôleurs et les contrôleuses de la circulation aérienne: en tant que Tower/Approach Controller, ils gèrent les approches et les décollages, en tant qu’Area Controller, ils surveillent l’espace aérien à une altitude de 700 pieds (environ 2 100 m) et en tant que Tactical Fighter Controller, ils assistent les avions militaires des Forces aériennes suisses dans leurs missions de vol tactique.

Quoi et pourquoi?

  • Afin que l’avion puisse prendre le vol vers la destination souhaitée, le contrôleur de la circulation aérienne lui donne l’autorisation de décoller lorsque l’espace aérien est libre.
  • Afin d’assurer la distance de sécurité entre les avions, la contrôleuse de la circulation aérienne informe les pilotes de l’altitude et de la trajectoire de vol à observer.
  • Afin que le pilote puisse tenir compte des conditions de vent sur la piste lors de l’atterrissage, le contrôleur de la circulation aérienne lui fournit les informations correspondantes et lui donne l’autorisation d’atterrir.
  • Afin que le pilote puisse atterrir en toute sécurité même par mauvaise visibilité, la contrôleuse de la circulation aérienne surveille l’atterrissage et transmet continuellement les corrections de vol nécessaires.
  • Afin que l’avion (p.ex. en cas de panne mécanique) puisse faire une escale immédiate, le contrôleur de la circulation aérienne prend les mesures nécessaires: il redirige d’autres avions, etc.

Les faits

Admission
Âge: 18 à 30 ans (année de naissance déterminante en début de formation), maturité ou formation professionnelle initiale (CFC). Nationalité suisse (pour la formation militaire) ou permis C ou citoyens/citoyennes des Etats de l'UE/AELE (pour la formation civile). De très bonnes connaissances en anglais (niveau B) sont requises.
Formation
Formation de 30 mois environ à plein temps.
Les aspects positifs
Les contrôleurs/-euses de la circulation aérienne suivent une formation professionnelle suivie d’une garantie d’emploi offrant des conditions de travail attrayantes. Ils assument une tâche à haute responsabilité dans des situations en constante évolution.
Les aspects négatifs
Les contrôleurs/-euses de la circulation aérienne suivent un grand nombre de processus normalisés dans leur travail. Leur routine de travail quotidienne est déterminée par les vols correspondants.
Le travail au quotidien
Les contrôleurs/-euses de la circulation aérienne doivent être en mesure de travailler en se concentrant au maximum et réagir à tout moment à l’évolution de la situation du traffic. Ils décident sans cesse de ce qu’ils souhaitent exécuter dans un premier temps car, souvent, différents problèmes surviennent au même moment. Cela exige de l’expérience et de solides connaissances spécialisées.

TOP 10 requis

très important
important
très important
indispensable
important
indispensable
indispensable
très important
indispensable
important

Plans de carrière: Contrôleur/-euse de la circulation aérienne ES

Le métier de contrôleur ou de contrôleuse de la circulation aérienne est une profession de monopole. Il existe néanmoins diverses possibilités d’avancement.

Responsable de formation

Chef/fe de service

Instructeur/-trice, chef/fe de projet

Formateur/-trice, collaborateur/-trice au projet

Contrôleur/-euse de la circulation aérienne ES

Formation professionnelle initiale (CFC) ou maturité gymnasiale ou titre équivalent (voir admission)

Télécharger le portrait professionnel complet