Gateway Keyvisual

Officier/-ière mécanicien/ne

conduire, opérer, planifier, réagir, surveiller, entretenir, optimiser

Officier/-ière mécanicien/ne

Description

Les officiers mécaniciens et officières mécaniciennes naviguent sur les navires de la flotte suisse de haute mer, qui compte environ 30 navires marchands. Ils sont entièrement responsables de l'exploitation technique du navire et de l'utilisation des installations de machines du navire, et ils exécutent les manœuvres de machines ordonnées par la passerelle de commandement.

Les officiers et officières chargent les assistants/assistantes machines et les gardiens/gardiennes de moteurs des travaux nécessaires, planifient les interventions et les surveillent. Ils veillent à ce que le matériel, les outils et les carburants nécessaires soient stockés en toute sécurité. Ils se préoccupent également de l'élimination écologique des déchets, par exemple de l'huile. Ils mettent également la main à la pâte lors des travaux de remise en état.

La cohabitation de l'équipage d'un navire dans un espace restreint pendant une période prolongée, pouvant aller jusqu'à plusieurs mois, demande une certaine habitude et exige de la discipline. Les femmes ont accès à la formation, mais elles ont du mal à trouver un emploi.

Quoi et pourquoi?

  • Afin que les passagers et les marchandises soient transportés en haute mer de manière sûre et efficace, l'officier mécanicien organise, coordonne et surveille le fonctionnement quotidien du navire, de la machinerie et de tous les équipements auxiliaires à bord.
  • Afin que le fonctionnement des machines se déroule sans problème, l'officière mécanicienne du navire accorde une attention particulière à l'entretien des installations de propulsion principales et des installations auxiliaires pour le fonctionnement des machines.
  • Afin que l'exploitation du bateau soit sûre et économique, l'officier mécanicien calcule, commande et stocke les carburants, l'eau, les matériaux de travail, les pièces de rechange, les outils et autres biens nécessaires à l'exploitation technique du bateau.
  • Afin d'éviter tout incident indésirable à bord, l'officière mécanicienne applique scrupuleusement la sécurité au travail et la protection contre les incendies, et respecte en outre toujours les prescriptions relatives à la protection de l'environnement.

Les faits

Admission
Formation professionnelle initiale achevée dans la branche du travail des métaux ou de l'électrotechnique ou en tant que matelot/e de la navigation intérieure CFC avec maturité professionnelle ou gymnasiale. En plus, un certificat médical d'aptitude au service en mer, connaissances d'anglais.
Formation
Il n'existe pas de possibilité de formation en Suisse.

Allemagne: 2 à 6 semestres de formation dans une école spécialisée ou une haute école spécialisée en tant que mécanicien/ne naval/e, technicien/ne d'exploitation navale ou ingénieur/e naval/e, ainsi qu'une période de navigation obligatoire. Ensuite, il est possible d'obtenir des brevets d'officier/ne technique de navigation.

Grande-Bretagne: 18 mois de navigation, deux cours de 3 mois chacun, examen: brevet de 2e officier/-ière mécanicien/ne. 9 mois de navigation supplémentaires, deux cours de 3 mois, examen: brevet de 1er officier mécanicien (ingénieur en chef).

Informations sur l'Office suisse de la navigation maritime, Bâle. La Confédération octroie des bourses, liées à un engagement de travail de 3 ans sur la flotte suisse de haute mer.
Les aspects positifs
Les officiers mécaniciens et officières mécaniciennes sont passionnés par la navigation et aiment travailler en équipe internationale. Chaque voyage est unique!
Les aspects négatifs
Faire fonctionner un navire est plus facile à dire qu'à faire. Des incidents indésirables peuvent conduire à des situations de stress et retarder le voyage en mer.
Le travail au quotidien
Les officiers mécaniciens et officières mécaniciennes sont employés par les compagnies maritimes. Les progrès techniques des dernières décennies ont permis de réduire la charge de travail de l'équipage mécanique. Le travail à bord n'est pas toujours facile en raison d'influences extérieures telles que les températures élevées ou les changements d'heure, mais il présente de nombreuses facettes.

TOP 10 requis

très important
important
très important
indispensable
indispensable
indispensable
indispensable
très important
important
important

Plans de carrière: Officier/-ière mécanicien/ne

Les marins, qui après de nombreuses années de navigation, souhaitent se retirer de cette activité n’ont la plupart du temps pas de difficultés à trouver un engagement dans une autre profession: dans l’industrie de la machine outil, les centrales énergétiques, les sociétés d’armement, etc.

Officier/-ière mécanicien/ne dans navigation maritime en haute mer

Officier/-ière mécanicien/ne

Matelot/e dans la navigation intérieure CFC avec MP ou titre équivalent (voir admission)