Gateway Keyvisual

Professions A-Z

Brevet fédéral

Typographe pour la communication visuelle BF

composer, concevoir, conseiller, réaliser, broillonner

Typographe pour la communication visuelle BF

Description

Les typographes pour la communication visuelle conseillent la clientèle dans la conception et la mise en page des caractères des imprimés commerciaux, associatifs et privés, des médias numériques, des magazines, des livres, etc. Ils travaillent dans des imprimeries, des agences de publicité et des départements de publicité de grandes entreprises. Leur travail de conception de textes et d'images s'effectue principalement sur ordinateur.

Les typographes élaborent des projets selon des principes typographiques, en tenant compte bien sûr des possibilités de production de l'imprimerie et du cadre budgétaire. Ils déterminent la police de caractère, la taille des caractères et celle des images les plus appropriées aux textes ou aux publications (en fonction bien entendu du souhait du client), ils élaborent des tableaux et des graphiques, choisissent la couleur d’impression ainsi que la qualité du papier. Leur travail est déterminant pour la lisibilité d’une publication.

Quoi et pourquoi?

  • Afin de garantir la créativité, la qualité, l'innovation et l'efficacité de la transmission écrite de contenus dans les bureaux de design, les agences de publicité ou les maisons d'édition, le typographe pour la communication visuelle travaille partout où l'on utilise des caractères.
  • Afin d'être en phase avec les évolutions techniques actuelles, la typographe pour la communication visuelle reste toujours à l'affût et continue de se former en matière de créativité et de technique.
  • Afin que ses clients disposent de designs créatifs, innovants et ambitieux pour tous les médias, le typographe pour la communication visuelle les conseille dans la conception de tous les types de supports imprimés et de nouveaux médias.
  • Afin que ses propositions de design ne soient pas seulement utilisées pour les médias imprimés ou les nouveaux médias, mais pour les deux, la typographe pour la communication visuelle conçoit de plus en plus de solutions cross-média dont le contenu et la forme sont applicables aux deux types de médias (imprimés et en ligne).

Les faits

Admission
En passant l'examen:

a) Apprentissage professionnel achevé avec CFC dans le domaine de l’industrie graphique et 2 ans d’expérience professionnelle dans ce domaine ou;

c) CFC dans une autre branche et 6 ans d’expérience professionnelle dans l’industrie graphique.
Formation
Formation de 2 semestres en cours d’emploi.

Remarque: Les frais de cours sont partiellement couverts par la Confédération. Toutes personnes ayant suivi un cours préparatoire aux examens professionnels peuvent adresser à la Confédération une demande de subvention pour le remboursement de 50% des frais des cours (9'500.– maximum) et pour le remboursement de la contribution supplémentaire de 4'000.– (réservé aux entreprises membres) du fond de formation continue.
Les aspects positifs
La typographie est la forme imagée du langage et reste l'un des éléments les plus importants de la communication visuelle. Les typographes pour la communication visuelle sont des experts dans les domaines du design éditorial, du corporate design et de la publicité. Ils savent tout sur la création de caractères, la typographie détaillée et les principes de conception.
Les aspects négatifs
Le travail des professionnels s'effectue presque exclusivement sur ordinateur. Il ne convient pas aux personnes qui ont besoin de bouger.
Le travail au quotidien
Les typographes pour la communication visuelle travaillent pour des bureaux de design, des agences de publicité, des entreprises de médias ou des maisons d'édition. Certains professionnels exercent en tant qu'indépendants.

TOP 10 requis

important
très important
important
important
indispensable
très important
indispensable
très important
indispensable
indispensable

Plans de carrière: Typographe pour la communication visuelle BF

Cours de perfectionnement: écoles spécialisées et hautes écoles spécialisées d’arts appliqués (nouveautés techniques, évolutions artistiques), spécialiste de l’industrie graphique.

Ingénieur/e HES des médias, direction gestion des médias imprimés et interactifs ou gestion des technologies de l'information (IT-Management)

Manager ES en médias (diplôme fédéral)

Manager en publication DF (diplôme fédéral)

Typographe pour la communication visuelle BF

Formation professionnelle initiale (CFC) dans le domaine de l’industrie graphique ou titre équivalent (voir admission)