Brevet fédéral

Contremaître/-esse d'entretien de routes BF

tenir compte, contrôler, instruire, barrer, signaler, surveiller

Contremaître/-esse d'entretien de routes BF
Télécharger le portrait professionnel complet

Que fait un/une contremaître/-esse d'entretien de routes BF ?

Si personne ne s'occupe de l'entretien et du nettoyage des routes et des espaces publics, l'image de la ville finit par en pâtir. Les contremaîtres et contremaîtresses d'entretien de routes s'occupent des travaux d'entretien et aussi de l'évacuation des eaux et des barrières.

Les projets d'entretien de l'espace public doivent être bien planifiés et organisés. Afin que ni les piétons ni le trafic routier ne soient gênés, lorsqu'un projet de construction doit être réalisé, les contremaîtres et contremaîtresses d'entretien de routes s'occupent de la mise en place de barrières et de signalisations. Ils planifient l'utilisation du personnel et du matériel, organisent les machines et les prestations externes. En tenant compte des conditions-cadres économiques, écologiques, techniques et juridiques, ils veillent à ce que le trafic puisse se poursuivre sans entrave.

Les contremaîtres et contremaîtresses accompagnent leurs projets jusqu'à la fin, afin que les délais soient respectés et que tout soit à nouveau propre à la fin du projet. Les tâches administratives et de direction ainsi que les travaux d'entretien des routes font partie de leur travail quotidien.

Quoi et pourquoi?

  • Afin que le trafic puisse continuer à s'écouler sans encombre malgré un projet de construction sur une route très fréquentée, le contremaître d'entretien de routes planifie une déviation sûre, calcule les barrières et la signalisation.
  • Afin que personne ne soit blessé lors du piquetage à côté d'une autoroute qui doit être rénovée, la contremaîtresse d'entretien de routes prend toutes les mesures de sécurité nécessaires et respecte les prescriptions en matière d'accidents.
  • Afin que les travaux de construction dans un parc urbain puissent commencer sans encombre et dans les délais, le contremaître d'entretien de routes planifie à l'avance l'affectation du personnel ainsi que toutes les prestations externes, les machines et les outils.
  • Afin que les routes soient praticables au petit matin après une forte chute de neige, la contremaîtresse de l'entretien de routes assure le service hivernal et coordonne l'utilisation des machines de déneigement.

Les faits

Admission
Pour passer l'examen:

a) Certificat fédéral de capacité (CFC) ou formation équivalente et ensuite au moins 3 ans de pratique professionnelle dans la construction de voies de communication ou;

b) attestation fédérale (AFP) ou formation équivalente et ensuite au moins 5 ans de pratique professionnelle dans le domaine mentionné et;

c) diplôme de contremaître/-esse dans le secteur principal de la construction et;

d) les certificats de modules requis ou des attestations d'équivalence.
Formation
2½ ans de cours en blocs en cours d'emploi.

Remarque: Les frais de cours sont partiellement couverts par la Confédération. Toutes personnes ayant suivi un cours préparatoire aux examens professionnels peuvent adresser à la Confédération une demande de subvention pour le remboursement de 50% des frais des cours (9'500.– maximum) et pour le remboursement de la contribution supplémentaire de 4'000.– (réservé aux entreprises membres) du fond de formation continue.
Les aspects positifs
L'un des aspects les plus agréables de ce métier est certainement l'avant et l'après. Il peut s'agir d'un espace vert qui a été tondu et qui est à nouveau propre ou d'une rue de quartier qui, après toutes les déviations et les barrières, est à nouveau bien bordée et végétalisée devant soi.
Les aspects négatifs
Les contremaîtres et contremaîtresses de l'entretien de routes doivent parfois travailler la nuit ou le week-end, cela dépend entièrement du projet de construction.La plupart du temps, la raison en est le volume de trafic, qui peut être mieux géré à des heures tardives.
Bon à savoir
Les contremaîtres et contremaîtresses d'entretien de routes travaillent pour les communes, les villes et les services des travaux publics, où ils font partie des cadres moyens du service d'entretien. Il est dans la nature des choses que ces professionnels trouvent toujours du travail. Rien que l'entretien des routes, surtout en hiver, donne toujours du travail. Ils ne sont donc qu'indirectement touchés par la conjoncture dans le secteur de la construction.

TOP 10 requis

indispensable
très important
indispensable
important
indispensable
indispensable
très important
très important
important
important

Plans de carrière: Contremaître/-esse d'entretien de routes BF

Ingénieur/e HES en génie civil (Bachelor)

Technicien/ne ES paysagiste ES (diplôme fédéral)

Directeur/-trice des travaux DF, entrepreneur/-euse-construction DF, conducteur/-trice de travaux dans le secteur principal de la construction DF (diplôme fédéral)

Contremaître/-esse d'entretien de routes BF

Formation professionnelle initiale CFC ou AFP (voir admission)

Télécharger le portrait professionnel complet