Gateway Keyvisual
Gateway Keyvisual

Professions A-Z

Façadier/-ière CFC

clarifier, adapter, emmancher, percer, isoler, étanchéifier, monter

Façadier/-ière CFC
Télécharger le portrait professionnel complet

Description

Les façades constituent en quelque sorte le visage de la maison. L'esthétique joue donc un rôle très important. Le façadier et la façadière apportent une contribution importante. Les façades sont aujourd'hui des constructions particulièrement astucieuses qui permettent de les rendre des véritables chefs d’œuvre en utilisant des matériaux de revêtement comme par exemple le ciment aux fibres, la céramique, le bois, le métal ou encore les pierres naturelles.

Au terme d'un travail préliminaire et après différentes clarifications, le travail du façadier et de la façadière peut commencer. En fonction du revêtement choisi, le façadier et la façadière doivent réaliser d’abord une construction de base en bois, en acier ou en aluminium, l'isoler ensuite et lui donner l'ultime touche en posant le revêtement correspondant. Un travail au millimètre près et un esprit d'équipe sont essentiels dans la réussite de la construction.

Quoi et pourquoi?

  • Afin que la précieuse énergie de chauffage soit économisée et sa consommation minimisée, le façadier monte d’abord une sous-construction et pose des couches d’isolation thermique sur la façade.
  • Afin que les couches d’étanchéité s’appliquent bien au mur, la façadière les fixe à l’aide de chevilles spécifiques.
  • Afin que les travaux du façadier progressent, il définit les étapes de travail, détermine le matériel, la quantité nécessaire et répartit le travail.
  • Afin que les passages comme les fenêtres ne génèrent pas des pertes énergétiques, la façadière étanchéifie hermétiquement les jointures.
  • Afin que les façades puissent servir à la production d’énergie, le façadier monte des modules solaires et les raccorde.
  • Afin que les façades puissent être construites soit de façon moderne soit traditionnelle, la façadière connaît toutes sortes de matériel, par ex. les bardeaux, le fibrociment, l’ardoise naturelle, les tôles en acier et en aluminium.

Les faits

Admission
Scolarité obligatoire achevée, niveau moyen ou supérieur.
Formation
3 ans de formation de base. Praticien/ne en façades AFP: formation de base de 2 ans avec attestation. Une description individuelle est disponible sur www. gateway.one/formations.
Les aspects positifs
Le façadier et la façadière offrent aux bâtiments un nouveau visage à grande échelle. Le travail terminé et le résultat se présentant dans toutes ses dimensions, la satisfaction est énorme.
Les aspects négatifs
Le temps n’est pas toujours agréable pendant les travaux de construction des façades. Outre cela, il ne faut pas non plus avoir le vertige sur les échafaudages.
Le travail au quotidien
Le travail sur les façades n’est pas exempt de risques. Mais les façadiers et façadières connaissent les exigences auxquelles l’échafaudage doit répondre et peuvent faire confiance à leurs collègues, les échafaudeurs. De plus, les mesures de sécurité nécessaires appliquées, c’est pour eux un plaisir de placer le matériel de construction et les couches isolantes à une hauteur vertigineuse.

TOP 10 requis

important
très important
très important
indispensable
indispensable
indispensable
important
très important
indispensable
important

Plans de carrière

Formation dans le cadre d’un système modulaire en cours d’emploi (durée variable selon les individus).

Bachelor of Science HES en technique du bâtiment, approfondissement dans l’enveloppe des édifices

Technicien/ne ES en conduite des travaux (diplôme fédéral)

Maître/sse enveloppe des édifices DF (diplôme fédéral)

Conducteur/-trice de travaux enveloppe des édifices BF (orientation construction des façades), chef/-fe de projet en montage solaire BF, conseiller/-ère en énergie des bâtiments BF (brevet fédéral)

Chef/fe d’équipe, chef/fe de chantier

Façadier/-ière CFC

Praticien/ne en façades AFP ou scolarité obligatoire achevée

Télécharger le portrait professionnel complet