Gateway Keyvisual

Brevet fédéral

Technicien/ne sur aéronefs BF

contrôler, entretenir, réparer, remplacer, déterminer, placer, régler

Technicien/ne sur aéronefs BF
Télécharger le portrait professionnel complet

Description

Les pilotes ne se lanceraient pas dans les airs s’ils ne pouvaient compter sur le travail extrêmement fiable du technicien ou de la technicienne sur aéronefs. Ces derniers exercent leur activité dans une entreprise d’entretien d’aéronefs. Selon l’entreprise, ils travaillent sur des petits avions, sur des hélicoptères ou des gros avions de ligne. Les contrôles de routine entre deux vols se font directement sur les pistes.

Les contrôles et l’entretien périodiques, ainsi que les grosses maintenances (révision générale après plusieurs années de vol) se font dans les hangars. Lors de ces révisions générales, l’avion est pratiquement mis en pièces. Chaque pièce est vérifiée et remplacée si nécessaire, puis l’avion est reconstruit. Le travail de ces professionnels constitue un défi permanent et les met en contact avec les techniques les plus modernes de la mécanique, de l’hydraulique, de la pneumatique ainsi que de l’électronique. Leurs connaissances de certains types d’avions sont très approfondies. Pour effectuer leur travail, ils disposent de check-listes, ainsi que des notices techniques des constructeurs. Chaque tâche effectuée est inscrite sur une feuille de contrôle et contresignée. La fiabilité de leur travail garantit la sécurité des passagers, c’est une grande responsabilité!

Quoi et pourquoi?

  • Afin que le pilote et la pilote puisse s‘appuyer sur un aéronef techniquement irréprochable, le technicien sur aéronefs effectue des contrôles de routine approfondis et recherche immédiatement des solutions appropriées en cas de dommages ou de défauts.
  • Afin que l‘hélicoptère ne vibre pas énormément en vol, le technicien sur aéronefs ajuste les pales du rotor avec une extrême précision.
  • Afin que l‘équipe de techniciens sur aéronefs puisse localiser un défaut, elle dispose d' aides électroniques, mais elle ne pourrait guère le localiser sans son savoir-faire sur le type d‘aéronef.
  • Afin que tous les composants soient à nouveau en parfait état après des milliers d‘heures de vol, la technicienne sur aéronefs et ses collègues procèdent à une révision complète.

Les faits

Admission
En passant l'examen:

Formation professionnelle initiale (CFC) achevée et disposer des certificats de modules selon EASA Partie-66, catégorie B1 (mécanique) ou B2 (avionique), justifier d’une expérience professionnelle selon EASA Partie-66, dont au moins 2 ans dans une entreprise suisse d’entretien ou de production d’aéronefs; bonnes connaissances de l’anglais technique et capacité à s’adapter à un horaire irrégulier.

Il est également possible de suivre une formation professionnelle initiale de polymécanicien/ne CFC, orientation entretenir des aéronefs, puis de passer l'examen professionnel à 21 ans.
Formation
Cours de préparation à l’examen pendant 2 à 5 ans, suivant la formation préalable. Les modules sont proposés sous forme de cours et certains peuvent être suivis sur internet. Deux spécialisations sont proposées: mécanique ou avionique.

Remarque: Les frais de cours sont partiellement couverts par la Confédération. Toutes personnes ayant suivi un cours préparatoire aux examens professionnels peuvent adresser à la Confédération une demande de subvention pour le remboursement de 50% des frais des cours (9'500.– maximum) et pour le remboursement de la contribution supplémentaire de 4'000.– (réservé aux entreprises membres) du fond de formation continue.
Les aspects positifs
Les techniciens et les techniciennes sur aéronefs sont enthousiastes à l’idée de voler. Ils exercent une activité passionnante et exigeante au quotidien. Ils travaillent avec des technologies modernes et en équipe avec d’autres spécialistes.
Les aspects négatifs
Les technologies modernes exigent également de suivre en permanence des formations afin de garder la cadence avec les innovations. Par mauvais temps, le travail sur l’aérodrome est assez pénible. Les horaires de travail sont irréguliers. Les professionnels travaillent souvent en équipe.
Le travail au quotidien
Quiconque pense que la profession est trop spécifique et offre donc peu d’opportunités se trompe. Les techniciens et les techniciennes sur aéronefs sont des spécialistes recherchés. Ils ont de bonnes occasions de travailler sur le terrain en se spécialisant dans certains types d’aéronefs, par exemple comme chef/fe mécanicien/ne, chef/fe d’équipe, chef/fe de hangar.

TOP 10 requis

très important
indispensable
important
indispensable
très important
important
indispensable
important
indispensable
très important

Plans de carrière: Technicien/ne sur aéronefs BF

Ground Engineer, professionnel/le avec des connaissances particulières, spécialiste technique.

Ingénieur/e HES (Master)

Ingénieur/e HES en aviation (Bachelor)

Technicien/ne ES en génie mécanique, spécialisation aérotechnique (diplôme fédéral)

Chef/fe d’équipe, chef/fe de hangar, spécialiste de l’assurance qualité, chef/fe mécanicien/ne

Mécanicien/ne navigant/e ou mécanicien/ne d’escale (formations continues)

Technicien/ne sur aéronefs BF

Polymécanicien/ne CFC – entretien des aéronefs ou formation équivalente (voir admission)

Télécharger le portrait professionnel complet